Vos nouvelles résolutions pour 2013 : comment bien commencer l’année ?

Nouvelles résolutionsBonjour à tous !

Je vous souhaite une excellente année 2013 et vous remercie au passage pour votre fidélité grandissante !

Qui dit nouvel an, dit souvent excès, mais aussi et surtout traditionnelles résolutions : on décide d’arrêter de fumer, de perdre du poids, de se mettre en quête d’un nouvel emploi, d’un(e) partenaire qui nous convienne…

Bref, c’est le moment d’effacer le tableau noir et de repartir du bon pied.

Autant le dire, voilà qui favorise l’adoption de dispositions psychologiques saines et bénéfiques.

Le souci, c’est que ces résolutions ne durent généralement pas bien longtemps, tant nos objectifs personnels semblent élevés, ambitieux.

Au cours des semaines qui passent, la routine reprend sa place et la prise de responsabilité face à nos décisions se désagrège littéralement.

Et si cette année était différente ? Si vos résolutions se voulaient objectives ?

1. Prendre de bonnes résolutions en fixant des objectifs… objectifs !

La fin de l’année civile est toujours un moment où l’on dresse le bilan de sa vie, où l’on réfléchit sur les quelques mois qui viennent de s’écouler : « ai-je grandi ? », « quelles ont été mes erreurs ? », « comment mon environnement a-t-il évolué ? ».

C’est d’ailleurs cette introspection qui nous permet de mettre en place et de formuler nos résolutions pour l’année à venir.

Le problème, c’est que nous sommes encore trop nombreux à considérer notre existence comme une équation à résoudre au lieu de se satisfaire du long voyage jonché d’expériences, d’épreuves et de stimulations que représente notre quotidien.

La plupart des changements ainsi espérés sont matériels, secondaires et découlent de contraintes : « cette année j’arrête de faire ceci ou cela ».

Encore trop rares sont les individus à réfléchir en termes de psychologie, de changements de mentalité qui pourront amener des évolutions radicales (de l’adoption d’un réel positivisme, à la remise en question du regard des autres en passant par le développement d’une certaine objectivité relationnelle).

Mais comment pourrait-on sincèrement évoluer si nous conservons le même état d’esprit, la même vision de la vie ?

Et si cette année, nous décidions non pas de changer ce qui nous entoure, mais ce qui est au plus profond de nous ?

Rien ne sert de faire des projets sur le long terme ou d’annoncer des résolutions que nous ne tiendrons pas.

Se concentrer sur la définition d’objectifs atteignables, clairement définis et permettant une amélioration de notre psychologie semble pouvoir nous apporter bien plus.

2. Des résolutions à la prise de responsabilités

Les résolutions ne sont pas de simples décisions qu’on prendrait sans en assumer les conséquences.

Si vous voulez que cette année soit différente, il va falloir considérer ces dernières comme des priorités à part entière.

À ce titre, rien n’est plus efficace qu’une formulation concrète de votre désir d’amélioration psychologique.

Pourquoi alors ne pas commencer un journal émotionnel ou dresser une liste des actions à mener afin de parvenir à vous concentrer non pas sur la globalité de votre personnalité, mais sur les détails de votre quotidien pour comprendre comment les épreuves auxquelles vous faites face vous affectent ?

Pourquoi ne pas dés aujourd’hui décider de favoriser l’apparition de votre bonheur et de votre apaisement psychologique en vous focalisant sur votre bien-être, l’affirmation de votre personnalité et l’apparition de satisfactions personnelles, aussi minimes soient-elles ?

Certes, un brainstorming sera nécessaire, mais vous êtes la seule personne qui peut décider de changer le discours de cette petite voix intérieure qui entame votre confiance en vous et vous fait douter de votre potentiel.

Prenez donc vos nouvelles résolutions non pas comme des contraintes, mais comme une ligne de conduite bénéfique qui vous permettra de vous focaliser sur les aspects les plus sensibles de votre psychologie.

Vous êtes encore trop timide ou avez peur du contact d’autrui ? Prenez la résolution de partager, d’essayer de vous confier, d’aborder d’autres membres de votre environnement sans vous soucier de l’effet de la manœuvre.

On ne décide pas de devenir confiant et serein. On le devient à force d’exercices, de pratique, de relativisation, par la prise de responsabilité du choix ainsi opéré.

Les résolutions, ce sont justement ces « valeurs » que vous devrez garder en tête au quotidien et qui deviendront, pas à pas, des réflexes.

3. Vivez vos nouvelles résolutions dans le moment présent et non par projection

Avez-vous remarqué à quel point l’individu tend à se projeter dans le futur, sans vraiment s’accorder le droit d’apprécier le moment présent ?

C’est d’ailleurs la nature même des résolutions, non ? Un projet, une planification des moyens à mettre en place pour bénéficier d’un avenir radieux…

C’est le paradoxe de l’Homme : il se soucie des moments à venir tout en regrettant ceux qui ne sont déjà plus que des souvenirs.

Les satisfactions personnelles perdent ainsi toute leur saveur, en ce qu’elles ne sont perçues que comme les prémices d’une matérialisation incertaine du bonheur.

On veut toujours plus, aller toujours plus vite.

Pourquoi ne pas tenter de ralentir ce rythme effréné ?

Et si être heureux, c’était aussi savoir apprécier le moment présent et les possibilités qui nous sont offertes à un instant T ?

Avant de déployer toute votre énergie dans l’établissement d’un plan pour l’année à venir, je vous incite donc à réfléchir sur votre environnement, votre situation au moment où vous lisez ces quelques lignes : prenez la résolution de reconnaître la richesse de votre personnalité et la chance que vous avez, quelle que soit la manière dont cela se matérialise (être en famille, en bonne santé, au chaud chez vous…) avant de tirer des plans sur la comète.

Permettez-moi de rééditer mes vœux pour cette nouvelle année qui commence et de vous remercier pour le temps consacré à la lecture de mes articles.

À très bientôt !


Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

2 réponses à “Vos nouvelles résolutions pour 2013 : comment bien commencer l’année ?”

  1. Avatar de Chantal
    Chantal

    Bonjour,

    Oui, c’est pour ça que je ne prends jamais de résolutions. En revanche, je m’évertue à m’améliorer, à évoluer pendant TOUTE l’année, dès qu’une « inspiration » survient !

    Un peu comme la Saint-Valentin : Les gens s’envoient promener à longueur de semaine mais le jour de la Saint-Valentin, ils sont tout miel. C’est quand même mignon d’écouter les conversations des gars en cette période ; ils se demandent quoi faire ou offrir à mademoiselle et certains rament solide devant cette tâche ! Faut faire l’enverse = être tout miel toute l’année et s’envoyer promener le jour de la SV ! Ça fait une journée dans l’année ou « les coups sont permis » !

    Profiter de l’instant présent, faire des projets ou se projeter dans le futur et prendre des décisions qu’on assumera et ne regrettera pas, peut importe si cette décision fini par tourner au cauchemar. Ne pas vivre dans les regrets ou la nostalgie, on n’avance pas ainsi, on recule : Faut garder ça pour quand on sera âgé et que nous n’aurons plus que nos souvenirs pour nous divertir. Le passé doit servir de référence afin d’éviter de reproduire les cauchemars mais il ne sert pas à se complaire ou se complaindre dedans. Bref, c’est comme ça que je passe à travers mes journées…

    Cordialement, UNE québécoise

    1. Avatar de Jean-Baptiste
      Jean-Baptiste

      Voilà qui complète bien l’article, avec un expérience personnelle ! Parfait ! 🙂

      Effectivement, les résolutions ne sont bien trop souvent que des excuses derrières lesquelles on se cache pour prétendre vouloir prendre des décisions importantes…

      Merci pour le commentaire Chantal.

      À bientôt 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *