Le langage du corps : véritable enjeu des relations contemporaines ?

100 pages pour comprendre la communication non verbale – L'art de communiquer sans dire un motMe voici ce jour, penché sur mon clavier, afin de relancer, de compléter notre étude du langage du corps déjà initiée dans l’article sur la communication non verbale.

Ce dernier étant le plus visité du blog et le sujet très vaste, il convenait en effet de s’y replonger afin d’apporter de nouveaux éléments d’explication sur cette « science » , qui est au cœur du développement personnel.

Nous serons en effet tous d’accord pour dire que si nous ne pouvons, ni devons, laisser le regard d’autrui empiéter sur notre affirmation personnelle, notre définition d’objectifs et à plus grande échelle notre bonheur, nous ne pouvons décemment pas vivre en ermites.

Le domaine relationnel est une des clés de l’épanouissement.

Chaque individu porte en lui un certain besoin de reconnaissance et une envie d’échanger, de s’ouvrir à l’interaction.

Comme j’aime à le répéter, l’Homme est une créature sociale, qui émet certes des jugements, mais qui ne peut se passer de ses congénères.

Dans ce contexte, l’intelligence sociale devient l’enjeu des échanges que nous entretenons.

Chacun veut prouver son adaptabilité, sa capacité à intérioriser les normes et les valeurs avec lesquelles il entre en contact.

Et à ce petit jeu, il est certain que le langage du corps est un outil puissant, le convoyeur d’une image assumée, crédible et légitime.

Il est d’ailleurs (la plupart du temps de manière inconsciente) l’un des premiers facteurs évalués par nos semblables afin de définir la valeur sociale que l’on nous reconnaît.

La question qui se pose alors, c’est de savoir comment renforcer cette image d’interlocuteur serein, de personne apte à communiquer et à s’épanouir au contact d’autrui.

1. Le langage du corps : une prise de conscience favorisant son amélioration

Dans les faits, le langage du corps, reflété à travers nos postures, nos expressions faciales, nos regards, nos mouvements… ne nous apparaît important que lors de situations bien définies.

On se rend compte qu’on diffuse une image erronée, un message faussé, lorsque le stress est à son comble.

Qui ne s’est jamais surpris à effectuer des gestes inutiles (ou parasites) lors d’un entretien d’embauche (se gratter la tête de manière répétée, jouer avec un stylo…), ou à ne pas oser regarder une personne séduisante droit dans les yeux ?

Le langage du corps, c’est cette aura, participant à la définition du charisme, que certains parviennent de manière inexpliquée à développer.

Inexpliquée ? Non, pas vraiment.

Il n’est pas surprenant en effet de voir que les individus les plus à même de développer un langage du corps cohérent, empreint d’assurance et de sérénité sont ceux-là mêmes qui font de leur communication (et donc de leur image) une priorité.

Acteurs, hommes politiques, comiques, maîtres de conférences… ce n’est pas uniquement de par leurs discours qu’ils fédèrent, séduisent et transmettent des émotions.

L’étude du langage du corps est pour eux une nécessité, un moyen de renforcer l’impact de leurs messages.

Vous n’avez d’ailleurs qu’à réduire le son de votre téléviseur pour vous en apercevoir.

Même sans formulation, vous comprenez le sens de leur comportement, la situation et leur état psychologique (colère, joie, doute…).

Mais alors comment ? Comment réaliser que le langage du corps impacte notre environnement au quotidien ?

Et surtout, comment faire pour que cette priorité se reflète dans votre attitude afin de laisser entrevoir votre intelligence sociale ?

2. Le langage du corps : des ressources pour maîtriser sa communication non verbale

Si le langage du corps est assurément une transcription littérale et matérielle de notre état psychologique, il convient alors de travailler en priorité sur le développement d’un ressenti adéquat à chaque situation.

Il nous faudra pour rayonner auprès d’inconnus être prédisposés de manière à mettre en relief notre ouverture d’esprit, démontrer notre sérieux lors d’un entretien d’embauche, se convaincre de notre pouvoir de persuasion et embrasser la notion de challenge

Mais outre ces prises de conscience, relevant de l’auto persuasion, il existe des ouvrages, des études permettant de mieux appréhender ce phénomène et d’en comprendre l’importance au quotidien, aussi bien au niveau de votre psychologie personnelle que dans le développement de qualités relationnelles.

3. Le langage corporel peut-il être « dangereux » quand mal maîtrisé ?

Si peu d’individus traversent leur quotidien en faisant de leur attitude corporelle et de l’image qu’ils renvoient une priorité de leur raisonnement (ce qui est concevable, étant donné la multitude de ressentis qui nous habitent pendant une journée), le langage du corps possède aussi son lot d’inconvénients.

Une communication mal assurée peut en effet entraîner une perte de légitimité et favoriser la méfiance à notre égard.

À l’échelle de Réussite Personnelle, nous pourrons parler des retours faisant état de la difficulté à développer des qualités sociales par exemple : tout ne dépend pas de votre personnalité.

Un langage du corps inadapté, peu assuré, pousse les gens qui vous entourent à l’évitement, au questionnement, de manière inconsciente.

Pourquoi aller vers vous alors que votre corps semble refuser l’interaction ?

La timidité est un obstacle à l’épanouissement en société.

On ne peut jeter la pierre aux personnes qui ne cherchent pas à gratter le verni pour découvrir vos qualités intrinsèques.

Il vous revient de les démontrer, à travers votre discours certes, mais aussi votre attitude.

Un langage du corps peu travaillé peut aussi conférer une image négative à son auteur, en ce qu’il peut être perçu comme agressif, vindicatif ou porteur de jugements infondés.

Le fait de soutenir le regard trop longtemps, d’effectuer des mouvements trop rapides ou de ne pas sembler savoir quoi faire de certaines parties de son corps (ses mains notamment) peuvent alors être envisagés comme des matérialisations d’un état d’esprit troublé, voire irrationnel.

Tout cela pour vous dire que si le langage du corps ne semble a priori pas faire partie des notions les plus communément comprises comme priorités à l’échelle comportementale, il est en réalité une nécessité pour vous assurer une intégration rapide et efficace dans votre environnement.

Et vous ? Pensez-vous maîtriser votre communication non verbale ? Quels sont les points forts du langage du corps comme vous le percevez ? Votre point de vue m’intéresse !

À bientôt


Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

6 réponses à “Le langage du corps : véritable enjeu des relations contemporaines ?”

  1. Avatar de Anne Martinet
    Anne Martinet

    Encore félicitations pour tes articles et tes livres. Je vais acheter la nouvelle parution cette semaine.

    Aux vues de tous ces écrits, je pense que tu pourrais (si l’envie était là et l’opportunité bien sûr) faire du coaching perso, voir du coaching relationnel.

    C’est très « tendance ». J’ai eu moi-même en arrivant dans mon nouveau service début octobre une semaine de formation avec un coach, payé par la banque pour des conseils concernant l’expression orale et la gestuelle à adopter face aux clients.

    Plein de courage et à tout bientôt.

    1. Avatar de Jean-Baptiste
      Jean-Baptiste

      Merci beaucoup !

      Pour le coaching perso, je ne sais pas vraiment. Il y a beaucoup de charlatans, je ne voudrais pas m’ajouter à la longue liste.

      Quoique j’ai déjà eu une offre (à Marseille!).

      On verra bien comment les choses évoluent, mais je me concentre pour l’instant sur l’écriture et le développement de Réussite Personnelle 🙂

  2. Avatar de Chantal
    Chantal

    Bonjour,

    Rien d’étonnant à ce que tu aies été approché pour rédiger !

    J’ai essayé d’acheter ton livre sur Amazon mais ça bloque à mode de livraison, probablement parce que mon adresse est au Canada mais bon, peut-être qu’ils ont un bug quelconque, je vais réessayer ce week-end ou j’écrirai à Amazon.ca pour voir s’il peuvent m’aider à me procurer ton bouquin.

    Cordialement, UNE québécoise

    1. Avatar de Jean-Baptiste
      Jean-Baptiste

      Merci c’est bien gentil !

      Ah oui peut-être que les transactions au Canada ne sont pas encore au point… Je ne sais pas vraiment!

      Espérons que tout cela se règle rapidement 🙂

  3. Avatar de Antho'
    Antho’

    Bonjour,

    Jeune étudiant de 17 ans. Je me trouve dans une période où le langage corporel est omniprésent. Le relationnel avec mes semblables s’effectue à priori sur l’apparence et notre façon de se comporter.

    Dans l’objectif de bien m’intégrer dans la société dans laquelle nous vivons, et en essayant au maximum de me rapprocher du célèbre proverbe (dont malheureusement je ne suis pas l’auteur) : « Un Esprit saint dans un corps saint » j’en viens à lire ton article.

    Après une lecture attentive, je reste quelqu’un peu perplexe quant à la pratique du langage corporel, doit-on le pratiquer en permanence sous réserve de se trahir sois-même ? Quand est-il de l’apprentissage de celui-ci et de sa difficulté ?

    Malgré cela, il faut admettre que cet article est bien ficelé, ce qui permet une compréhension totale je te remercie donc, toi, talentueux écrivain de nous faire partager tes ressentis.

    1. Avatar de Jean-Baptiste
      Jean-Baptiste

      Bonjour Antho’ et merci pour ce retour.

      Le langage corporel ne s’ »apprend » pas comme on intégrerait un cours formulé de manière scolaire.

      C’est une prise de conscience quotidienne, découlant d’une observation permanente et d’une réelle introspection qui permet d’affiner ce moyen de communication.

      Bien évidemment, cet article n’est qu’une ébauche, une ouverture à la réflexion.

      Ce thème est vaste, et pas nécessairement évident (c’est d’ailleurs pourquoi j’y ai consacré un ouvrage, ainsi qu’un autre article que je t’invite à lire, si le sujet te passionne).

      À très bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *