Et si vous pouviez apprendre à assumer la responsabilité de vos choix, simplement ?

responsabilitéQui ne rêve pas d’un monde où nous n’aurions pas besoin d’assumer la responsabilité de nos erreurs, de nos choix, voire même de notre bonheur ?

Pas besoin de fournir de justifications, pas besoin de s’expliquer… Mais cela ne mènerait-il pas aussi à instaurer un climat où la fin justifierait les moyens ?

Où chaque acte, aussi cruel ou inégalitaire soit-il pourrait être effacé, pardonné ?

C’est d’ailleurs cette réflexion qui pose les préceptes du droit français. Ce dernier se base sur la responsabilité : une personne commettant un crime doit y répondre, en assumer les conséquences.

En matière d’épanouissement personnel, nous en sommes réduits au même constat: il se provoque grâce à une capacité à réunir les conditions favorisant l’apparition du bonheur.

L’une de ces conditions étant bien évidemment l’aptitude à assumer la responsabilité personnelle de nos actions au quotidien.

Tout ne dépend pas de votre environnement, de vos interactions ou du hasard. Vous avez une influence concrète et matérielle sur le déroulement de votre vie.

Le tout est de l’accepter, d’apprendre à reconnaître que nos actions ont des conséquences et par là même prendre la responsabilité de formuler des choix cohérents, en respectant les autres, mais aussi et surtout dans une optique d’évolution personnelle.

1. Assumer la responsabilité de son bonheur en acceptant une part d’incontrôlable

À l’inverse du postulat tout récemment introduit (le fait que votre environnement ne contrôle pas votre vie), il est aussi certain que vous ne pouvez pas avoir d’emprise sur tout ce qui vous entoure.

Des éléments les plus évidents, comme le climat, aux prédéterminations physiques comme votre apparence, la couleur de votre peau ou le son de votre voix, en passant par votre origine sociale, certains facteurs ne dépendent pas de votre volonté personnelle et ne sont pas influençables.

Assumer la responsabilité qui pèse sur vos épaules face à ces données, c’est vous permettre de les accepter, de les incorporer à votre système de valeurs afin de construire une psychologie vous permettant de saisir les occasions qui se présentent à vous.

L’acceptation vous permet de remettre en question le pouvoir de l’incontrôlable sur votre propre existence.

Ainsi, ce n’est pas parce que vous venez d’une famille pauvre que vous ne pourrez jamais faire partie d’une élite intellectuelle ou connaître la réussite, que cette dernière soit scolaire, professionnelle ou familiale.

Pour de nombreuses personnes qui refusent encore de prendre la responsabilité de vivre pleinement en tant qu’individus différenciés de la masse, l’environnement est porteur d’excuses, de références justifiant l’échec ou la difficulté à s’épanouir.

Combien de fois avez-vous entendu quelqu’un expliquer sa défaillance en rejetant la faute sur un système, ou une donnée indépendante de sa volonté ?

Nous avons tous des circonstances atténuantes, mais il est temps de grandir, de faire face à l’adversité et d’assumer la responsabilité qui nous incombe : construire au jour le jour une vie heureuse.

2. Assumer la responsabilité de son évolution, c’est adapter ses réactions aux évènements

Votre comportement, votre manière de réagir face aux aléas de la vie, c’est là votre principal point de contrôle.

Chaque évènement est certes perçu de façon différente par les individus, mais ces derniers conservent leur libre arbitre sur lequel ils s’appuient pour réagir en accord avec les codes et lois informelles (ou non) du milieu dans lequel ils évoluent.

Assumer la responsabilité de ses choix, c’est prendre conscience de ce phénomène et adapter cette réponse de manière cohérente avec comme objectif un respect d’autrui, mais aussi et surtout un désir d’apprendre, de s’améliorer.

Ce sont nos réactions et la logique personnelle à leur origine, qui matérialisent la différence entre réussite et échec, bonheur et morosité.

Ainsi, la psychologie permettrait de relativiser la portée des épreuves que nous traversons et des difficultés quotidiennes.

Conserver un état d’esprit optimiste, un certain réalisme amenant à ne pas remettre en cause l‘estime personnelle ou la confiance en soi, sont des priorités pour affirmer un positionnement déterminant : celui de la prise de responsabilité face aux obstacles à notre épanouissement.

Même la pire des expériences est source d’apprentissage, de renforcement du corps et de l’esprit.

Prenez le fait de se casser une jambe par exemple : la douleur et l’indisponibilité peuvent faire de la période d’alitement un calvaire, mais cela peut aussi nous permettre de réapprendre à apprécier les choses simples comme le fait de pouvoir se déplacer librement une fois remis sur pieds.

3. Assumer la responsabilité de ses choix au quotidien

La beauté de l’instant présent, c’est qu’elle vous donne l’occasion de « repartir de zéro ». La vie est faite de choix et il n’est jamais trop tard pour faire les bons.

Chaque décision est une occasion de rendre votre existence plus agréable, moins pesante, à condition d’en assumer la responsabilité, évidemment.

Quelles que soient vos habitudes, quels que soient les évènements passés, vous devez toujours considérer le champ des possibilités qui s’ouvre à vous.

Rien ne vous empêche de trouver une nouvelle réponse à un problème récurrent. C’est d’ailleurs de cette variation que naît l’expérience et la connaissance de sa propre psychologie.

En aucun cas vous ne pourrez laisser l’influence extérieure décider pour vous : c’est aussi cela, assumer la responsabilité de sa vie.

Vous êtes une entité propre, avec des besoins, des envies, une vision de l’existence bien déterminée.

Combien voyons-nous de personnes faire des choix sous la pression populaire ou d’un groupe identifié. Vous fumez ? Pourquoi avez-vous commencé ? Par plaisir de vous brûler les poumons ou pour faire « comme les autres » ?

L’échec naît bien souvent d’un refus d’assumer la responsabilité de ces choix qui jonchent notre vie.

Les gens qui ne parviennent pas à être heureux, à voir le bon côté des choses, sont souvent ceux qui se trouvent des excuses, cherchent à blâmer quelqu’un ou quelque chose pour leur manque de clairvoyance.

Ainsi, ils refusent d’admettre pouvoir contrôler la plus grande partie de leur existence. Et à ce petit jeu, on peut toujours trouver une explication pour se dédouaner et ne pas assumer sa responsabilité.

En réalité, votre réussite personnelle et votre propension à vous épanouir dans votre quotidien dépendent de votre perception des limites existantes dans votre vie.

Une erreur, un échec, n’est pas nécessairement empreint uniquement de négativité. Assumer sa responsabilité, c’est aussi savoir tirer les leçons de l’expérience et accepter que l’apprentissage se fasse à force d’essais et de tentatives, même infructueuses.

Il n’existe pas de conspiration dont le but serait de gâcher votre vie, ça, c’est un prétexte inventé pour éviter de regarder la vérité en face !


Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *