Pas besoin d’être célèbre pour faire preuve de charisme !

un homme charismatiqueLe charisme est une notion floue, que beaucoup pensent pouvoir définir, mais qui reste dans les faits, l’apanage de bien peu de personnes.

Contrairement à ce que la plupart des gens croient, on ne naît pas charismatique, impressionnant, ou doué de compétences sociales…

Tout cela s’acquiert avec le temps, l’expérience et une capacité permanente à se remettre en cause via l’introspection.

Les personnes qui sont perçues comme charismatiques ont le contact facile, la parole crédible et une attitude confiante.

Leur légitimité n’est que rarement remise en cause et leur bien-être paraît évident.

La question qui se pose alors est de savoir comment développer cet atout de manière personnelle pour en faire un trait de caractère sur lequel s’appuyer pour renforcer son estime personnelle et apaiser sa psychologie.

1. Le charisme comme disposition psychologique quotidienne

On pourrait s’inspirer du monde animal pour définir ce qu’est le charisme. En effet, en observant la plupart des mammifères évoluant en groupes sociaux, on s’aperçoit qu’il y a toujours un « dominant » qui émerge du groupe.

C’est celui qu’on appelle l’Alpha. Sa prestance et le respect qu’il inspire en font un leader indiscutable que les autres membres suivent et imitent, au point d’oeuvrer constamment pour le satisfaire, l’impressionner.

Les principales caractéristiques tendant à créer une image charismatique sont la rationalité et le détachement émotionnel. Le charisme semble donc découler d’une propension à faire passer ses propres besoins et désirs avant ceux des autres.

Égoïsme ? Peut-être… Mais ne dit-on pas que pour aimer quelqu’un d’autre il faut savoir s’apprécier soi-même ?

Quand on y réfléchit, la plupart de nos sentiments, même ceux qu’on éprouve à l’égard d’autres individus, sont dus à la manière dont ils se répercutent sur notre propre psychologie (on aime être avec nos amis car ils nous permettent de nous sentir à l’aise, par exemple).

Le détachement psychologique représente une capacité à ne pas s’attarder sur les enjeux relationnels qui découlent de notre mode de fonctionnement et de nos réactions.

Le charisme, c’est en quelque sorte le paroxysme de la confiance en soi : on est serein, quoi que puissent en penser les autres entités évoluant dans notre environnement. Le regard d’autrui n’a donc plus d’importance.

2. Le charisme comme soif de nouveaux défis

À la question « comment développer son charisme ? », je répondrai de manière très simple.

Là où une personne timide et renfermée hésite, se pose des questions et finalement renonce à prendre le moindre risque par peur de l’échec, la personne charismatique fonce et se délecte de l’adversité.

C’est un moyen de prouver sa valeur, à ses yeux d’abord, puis envers son environnement.

Le charisme n’est il fait que de succès ? Non, pas nécessairement. Mais il permet de tirer des enseignements de chaque échec, de s’améliorer, de devenir plus performant.

L’échec n’est pas toujours négatif, à condition de savoir incorporer les leçons qu’on en tire dans la construction de sa personnalité.

Pour devenir charismatique, il n’y a donc pas 36 solutions : il faut le vouloir et en accepter les risques.

La détermination joue un rôle majeur dans la formulation de votre personnalité. Vous devez fonctionner à l’instinct, suivre vos envies, même si votre raison semble vous freiner.

3. Le charisme comme remise en cause de la limitation personnelle

Pour parvenir à se libérer du regard des autres, à affirmer sa personnalité et par là même à entretenir votre charisme, vous devez commencer par remettre en cause votre désir naturel d’obtenir l’approbation collective ou de faire « bonne impression ».

Rien ne vous force à respecter les limites psychologiques fixées par l’influence de votre environnement. Luttez contre vos complexes, quels qu’ils soient, en prenant vos responsabilités.

Vous avez des difficultés à parler en public ? Faites appel à un coach spécialisé ou suivez des cours de théâtre…

Soyez fier de ce que vous êtes et de votre parcours. La valeur d’une personne ne se définit pas par la perception qu’en a son environnement mais par sa capacité à s’assumer.

Votre meilleur atout pour devenir charismatique, c’est votre aptitude à croire en vous, à trouver la motivation dans l’adversité et non à s’écraser face à cette dernière.

On ne peut vaincre ses peurs qu’en les affrontant !

Vous le comprenez, le charisme n’est pas une qualité qu’on possède ou dont on manque, c’est un mode de vie, une ligne de conduite qui permet de s’épanouir et de s’affirmer.

Votre charisme est là, quelque part en vous… Et il vous revient de l’exposer aux yeux du monde !


Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

14 réponses à “Pas besoin d’être célèbre pour faire preuve de charisme !”

  1. Avatar de Anne Martinet
    Anne Martinet

    Très bon article et surtout réaliste .

    1. Avatar de Jean-Baptiste
      Jean-Baptiste

      Merci bien ! 🙂

  2. Avatar de aurelia
    aurelia

    J’adore cet article,

    Merci.

    1. Avatar de Jean-Baptiste
      Jean-Baptiste

      De rien, merci à vous ! 🙂

  3. Avatar de Allal
    Allal

    Je ne sais pas pourquoi quand j’ai lu cet article j’ai sentis que je suis une personne charismatique, Merci.

    1. Avatar de Jean-Baptiste
      Jean-Baptiste

      Je vous en prie ! Content que cet article vous soit utile !

      À bientôt 🙂

  4. Avatar de Chantal
    Chantal

    Bonjour,

    AAAAAAAAAHHHHHHHHH J&B, tu as l’art de mettre des mots là où moi, ils me manquent cruellement !

    Je vais passer le reste de ma vie à te lire, tu m’aides à me définir en mots et du coup, je comprends ce que les autres voient en moi, EN MOTS plutôt qu’en notions abstraites… B-R-A-V-O ! Ex: cette personne-là a un petit quelque chose de plus que les autres… mais je n’arrive pas toujours à définir en mots ce que ma conscience perçoit et toi, tu mets le doigt dessus BANG !

    J’aurais dû continuer mes études en sciences humaines, mais… une grossesse s’est interposée et a redirigé le tir !

    MERCI à toi J&B

    Cordialement, UNE québécoise

    1. Avatar de Jean-Baptiste
      Jean-Baptiste

      Merci bien ! Content de pourvoir aider un peu 🙂

      Je plaide coupable, les sciences humaines, c’est aussi la voie suivie lors de mes études ! En tout cas, c’est le genre de commentaire qui fait plaisir.

      À bientôt, donc ! 😉

  5. Avatar de Jul

    Je ne suis pas vraiment d’accord avec toi quand tu dis que le charisme n’est pas quelque chose dont on manque ou que l’on possède.

    C’est une compétence à part entière selon moi, qui devient un jour inconsciente.

    1. Avatar de Jean-Baptiste
      Jean-Baptiste

      Bonjour Jul.

      Je ne comprends pas comment une compétence peut « devenir inconsciente ».

      À mon sens le charisme n’est pas inné, il se développe au fil des expériences et des prises de conscience.

      D’où l’importance de l’ouverture d’esprit et de favoriser les moyens à notre disposition pour prendre confiance en nous !

      À bientôt !

  6. Avatar de Oumzaza

    Bonsoir,
    Merci pour cet article ! Chacun de vos articles m’apporte des clés que je garde précieusement 🙂

    1. Avatar de Jean-Baptiste
      Jean-Baptiste

      Bonjour Oumzaza.

      Voilà qui fait plaisir à entendre !

      À bientôt 🙂

  7. Avatar de Karim
    Karim

    Je viens de lire cet article que je trouve très intéressant. Néanmoins, je ne suis pas d’accord avec un point : « vous devez commencer par remettre en cause votre désir naturel à obtenir l’approbation collective »

    Le charisme se construit, de manière consciente ou inconsciente. Il y a des gens charismatiques parce qu’ils sont tellement sûrs d’eux que les autres les suivent sans se poser de questions. Et d’autres personnes qui sont charismatiques justement parce qu’elles sont capables de mettre en réflexion les autres afin d’obtenir l’adhésion collective.

    Qu’en pensez-vous ?

    1. Avatar de Jean-Baptiste
      Jean-Baptiste

      Bonjour Karim.

      Et bien je ne suis pas vraiment d’accord. Le charisme découle d’une tendance à ne pas porter trop attention au regard d’autrui.

      « Mettre en réflexion les autres » ne signifie pas obtenir l’approbation collective, c’est tout le contraire.

      Cela implique une notion de « domination intellectuelle » poussant autrui à se rallier à notre pensée. Le fossé est donc gigantesque…

      Amicalement,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *