Gestion du temps : un moyen simple pour se sentir mieux dans sa peau

La gestion du tempsLa société contemporaine est ainsi faite, qu’outre une course aux richesses matérielles, nous sommes tous en quête d’une précieuse ressource : le temps.

Nous savons que notre temps est compté et que nous ne faisons que passer.

Il est donc naturel de vouloir jouir de ce moment afin de laisser une empreinte sur notre environnement.

La gestion du temps, aussi bien dans le domaine professionnel que personnel, revêt donc un caractère tout particulier.

Être défaillant à ce niveau engendre l’apparition de stress, le sentiment de gâcher sa vie et de ne pas profiter pleinement de notre potentiel.

Pour éviter cette frustration qui amène inévitablement des désordres psychologiques, il convient de réfléchir sur les phénomènes concrets qui pourront nous amener à mieux gérer notre temps et donc à relativiser les pressions extérieures qui pèsent sur nos épaules.

1. Organisez-vous sur le papier

Pour que la gestion du temps soit effective, elle doit bien évidemment être réfléchie, délimitée et respectée.

Pour ce faire, il vous faut planifier vos journées.

Cette organisation étant cruciale pour votre bien-être, vous ne pouvez pas uniquement vous reposer sur vos raisonnements ou les promesses que vous vous faites le soir avant d’aller vous coucher.

N’hésitez pas à utiliser un organiseur.

Que celui-ci prenne la forme d’un agenda ou d’un fichier informatique, voire de rappels sur votre smartphone, n’a absolument aucune importance.

C’est la démarche qui vous permettra d’enfin reprendre le contrôle de votre vie.

Inscrivez tout ce que vous prévoyez de faire dans votre journée afin de vous y référer en cas de doute.

N’en faites ni plus ni moins.

Les oublis de rendez-vous ou les non-respects de délais seront par exemple évités, limitant le stress lié à ce type de situations.

Une organisation factuelle et concrète est requise pour atteindre l’apaisement psychologique.

Cela vous évitera de tout faire à la dernière minute dans la précipitation.

2. Savoir établir des priorités quotidiennes

Énormément de gens commencent leur journée sans vraiment savoir sous quel angle attaquer leur travail, ou quelle tâche effectuer en priorité.

Ils perdent alors du temps à lire leurs e-mails ou à revérifier ce qui a été accompli la veille, au lieu de rationaliser leurs actions et leurs raisonnements.

Cela est facilement évitable en respectant une liste de 5 priorités journalières que vous aurez rédigée avant de commencer votre journée.

Ces dernières doivent représenter des tâches majeures qui feront avancer votre activité globale.

Le fait de consulter cette liste au réveil vous permet d’assimiler rapidement ce que vous avez à faire et avant même de vous lancer dans le processus de réalisation, de développer une logique quant aux méthodes à utiliser afin de déployer le moins d’énergie possible et d’économiser du temps.

Les tâches secondaires viendront quant à elle se greffer sur cette organisation au gré de la journée et seront effectuées pendant ces moments que vous parviendrez ainsi à libérer, rendant votre timing harmonieux et bien moins stressant.

Pour optimiser votre organisation, il est alors recommandé de diviser votre journée en deux parties.

De cette manière, vous pourrez vous attaquer aux projets courants sur le long terme en début de journée, lorsque vous êtes frais et dispos, et vous atteler aux tâches urgentes dans l’après-midi.

3. Organisez votre temps selon votre personnalité

Chaque individu développe une efficacité optimale à un moment bien particulier.

Quand certains aiment à se réveiller avec le chant des oiseaux et commencer à se focaliser sur leur journée de travail le plus tôt possible, d’autres sont clairement plus des créatures de la nuit et restent éveillés jusque tard dans la soirée alors que tout est paisible autour d’eux.

Pour que votre gestion du temps soit rationalisé de manière objective, vous devez être capable de définir à quel moment vous pensez être le plus efficace.

C’est personnellement au réveil (tôt le matin), pendant que je prends mon café, que je m’installe devant mon écran et commence à rédiger mes articles.

Le plus gros du travail étant effectué avant 14 heures, cela me permet de ralentir le rythme dans l’après-midi et de libérer mes soirées que je passe alors avec ma compagne.

J’ai traditionnellement un coup de « moins bien » vers 16 heures et je m’affaire alors sur des tâches minimes comme la réponse à mes e-mails.

Quoi qu’il en soit, c’est en mettant en lumière les plages horaires au cours desquelles vous êtes le plus performant que vous pourrez organiser votre temps de manière cohérente.

Vous vous attacherez alors à réaliser vos projets les plus importants et requérant le plus d’énergie pendant vos pics d’efficacité évitant ainsi la démotivation et l’impression d’être débordé.

4. Ne négligez pas vos temps de pause

Les temps de pause sont nécessaires au développement d’une concentration optimale et d’une réelle motivation.

En les négligeant, votre organisme ne pourra pas suivre le rythme et apparaîtront fatigue, stress et sautes d’humeur.

Ce n’est pas parce que vous travaillez sans vous arrêter que vous êtes nécessairement plus efficace.

Vous aérer l’esprit est bénéfique en ce que vous pourrez aborder l’ensemble de votre projet en cours sous un angle nouveau et facilement repérer des erreurs effectuées avant de prendre les quelques minutes dont vous aviez besoin pour souffler.

Alors si vous hésitez à prendre quelques instants pour vous reposer, rappelez-vous que dans les faits, votre concentration optimale s’étend sur une durée allant de 25 à 45 minutes avant de diminuer en intensité.

5. Limitez les distractions momentanées

Pour limiter les pertes de focus et parvenir à économiser du temps et de l’énergie, vous devez garder votre concentration pendant que cette dernière est à son paroxysme.

Pour cela, il est recommandé d’éteindre votre téléphone portable et d’arrêter de vérifier vos mails toutes les 30 minutes.

Alors, c’est vrai vos collègues apprécient sans doute la ponctualité de vos réponses, mais à chaque fois que vous détournez votre attention de la tâche que vous êtes en train d’effectuer, vous perdez en efficacité et il vous faudra plusieurs minutes avant de retrouver l’efficience.

Ces petites distractions que vous pensez inoffensives, car ne vous prenant que quelques secondes, sont en réalité à l’origine de la perte de plusieurs heures par semaines.

Temps que vous pourriez dépenser par exemple en rentrant chez vous plus tôt ou à faire quelque chose de complètement différent…

Le temps n’est pas qu’une ressource, c’est une véritable richesse.

Savoir rationaliser ce dernier, c’est se permettre de vivre avec moins de pression, de passer plus de temps avec ses proches et d’être plus efficace dans son activité professionnelle.

C’est aussi une des principales sources de stress causant des troubles psychologiques.

Heureusement, vous avez maintenant les clés pour commencer à l’économiser et par conséquent, à travailler sur votre épanouissement personnel et votre bien-être !


Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *