Hygiène de vie : comment l’améliorer ?

Hygiène de vieAvoir une bonne hygiène de vie, c’est trouver un rythme et une manière de vivre qui soient bons à la fois pour votre corps, votre mental et votre vie sociale et familiale.

Il n’y a pas de recette miracle ou de mode de vie plus sain qu’un autre.

Chacun est différent et doit trouver sa propre hygiène de vie.

L’important est de savoir varier les plaisirs de manière à rendre sa vie la plus agréable possible.

Combattez l’ennui plutôt que de le tromper

Avoir une bonne hygiène de vie ne signifie pas forcément avoir une vie ennuyeuse.

C’est même tout l’inverse.

Pour être sain de corps et d’esprit, il est important de varier vos plaisirs et activités.

Cela vous permet de faire des rencontres, d’apprendre de nouvelles choses et de faire évoluer vos points de vue.

Face à l’ennui, ne tombez pas dans la facilité de le tromper en vous affalant devant la télévision tout le week-end ou en trainant machinalement dans une boutique de fringues.

Non pas qu’il soit mauvais de regarder un film ou de flâner pendant les soldes, mais il n’est pas sain de s’en faire un mode de vie à part entière.

N’essayez pas non plus, sous prétexte de remplir un emploi du temps trop peu garni, de vous inventer ou de vous créer des obligations ou des impératifs.

Proposer d’aller chercher le fils du voisin à la crèche ou de faire les courses pour l’anniversaire de votre meilleure amie qui est débordée est louable.

Cela permet d’aider et de créer du lien social.

Mais ne vous laissez pas dépasser par votre générosité.

Ne tentez pas de remplir votre emploi du temps à tout prix.

Prenez le temps de faire des choses qui vous passionnent vraiment et de découvrir de nouveaux hobbies.

Vous êtes ce que vous mangez

Lorsque l’on pense hygiène de vie, on pense souvent en premier lieu à l’alimentation.

Manger de manière équilibrée est fondamental.

Votre alimentation a un effet indéniable sur votre santé et votre tonus, mais aussi sur votre humeur.

Et ces effets peuvent avoir lieu à très court terme.

Évitez donc dans votre vie de tous les jours de vous goinfrer de pizzas en sirotant continuellement des sodas.

Mais ne vous interdisez pas pour autant de vous faire plaisir.

Autorisez-vous un bon repas par semaine ou quelques verres entre amis de temps à autre.

Il n’y a pas de bon ou de mauvais aliment.

Une bonne alimentation est une alimentation variée.

L’essentiel est d’éviter les excès et la routine, mais il est important de vous faire plaisir.

Une bonne hygiène de vie passe par l’action

Gérez votre activité physique comme votre alimentation, avec mesure.

Faire de l’exercice a, tout comme une bonne alimentation, un effet très rapide sur votre condition physique, votre santé et votre moral.

Lorsque vous faites du sport, votre corps libère des endorphines, les hormones du plaisir.

Cela a donc un impact immédiat sur votre sensation de bien-être.

Mais plus important encore que d’aller à la salle de sport, essayez d’être actif dans votre quotidien.

Privilégiez la marche ou le vélo plutôt que la voiture, essayez de vous promener ou de faire un jogging après votre travail si vous restez toute la journée assis sur une chaise face à votre écran.

Être totalement inactif la semaine et pratiquer un sport le dimanche ou pendant les vacances ne vous assure pas une bonne hygiène de vie.

C’est dans la régularité que votre corps et votre esprit en tireront les bénéfices et non pas par à-coups.

Ne travaillez pas trop

Il est difficile d’entendre une telle préconisation dans nos sociétés rongées par le chômage et qui ont fait du travail une valeur, un objectif de vie et un marqueur social.

Certes, les personnes qui travaillent de manière acharnée obtiennent souvent la sympathie et les encouragements d’autrui.

Mais sont-elles réellement plus heureuses ?

Le travail participe à votre bonheur et à l’amélioration de votre hygiène de vie.

Au-delà du fait qu’il vous permet de subvenir à vos besoins, il vous oblige à sortir de chez vous, vous impose un rythme, favorise vos interactions sociales et vous permet de vous sentir utile, de donner un sens à votre vie.

Attention toutefois à ne pas laisser votre travail prendre le contrôle de votre existence.

Ne le laissez pas empiéter sur votre sommeil ou vos loisirs.

Ne le laissez pas dégrader votre vie familiale ou les moments que vous consacrez à vos repas.

Essayez dans la mesure du possible d’exercer un travail qui vous rende heureux et ne vous empêche pas d’avoir une bonne hygiène de vie.

Pensez au travail à temps partiel.

Il est parfois nécessaire de sacrifier une partie de son pouvoir d’achat pour éviter le burn-out

Avoir une bonne hygiène de vie, c’est briser la monotonie

Lorsque l’on parle d’hygiène de vie, on pense immédiatement à la vie ennuyeuse et répétitive d’un bobo obsédé par son poids et entrecoupant ses séances de stretching de dégustations de germes de soja.

C’est en fait tout l’inverse.

Avoir une vie saine, c’est avant tout avoir une vie variée, essayer de nouvelles activités, s’intéresser sans cesse à de nouveaux sujets, goûter de nouveaux plats, rencontrer de nouvelles personnes.

Avoir une vie stagnante ne vous permet pas de changer vos habitudes ou de faire des choix.

Votre univers doit être multiple et pouvoir s’adapter.

Certaines personnes ont certes besoin d’une vie prévisible pour se rassurer, pour pouvoir envisager l’avenir avec sérénité.

Cela n’est pas incompatible avec une certaine dose de spontanéité.

Laissez-vous guider par votre instinct et autorisez-vous quelques écarts dans votre routine, même pour des choses qui peuvent paraître insignifiantes telles que le menu du dîner.

Pas besoin de mener une vie de débauche pour être heureux.

Il est possible de trouver le bonheur tout en gardant une certaine hygiène de vie.

Tout est dans la mesure.


Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *