La volonté : une question de mental uniquement?

volontéQue vous vouliez arrêter de fumer, vous mettre à faire de l’exercice, faire un régime, monter votre entreprise ou vous préparer pour les prochains Jeux olympiques, il vous faudra sans aucun doute de la volonté.

Mais le fait de désirer quelque chose très fortement est-il suffisant ?

Comment faire pour avoir une volonté à toute épreuve capable de gravir des sommets ?

Identifiez de qui émane la volonté

La première étape est de bien savoir ce que vous voulez et pourquoi vous le voulez.

Pour accomplir de grandes choses, la volonté doit venir de vous et de personne d’autre.

Sans parler de la volonté de Dieu qui peut animer certains croyants, il est bien plus difficile d’agir en fonction de la volonté de ses parents, de ses professeurs, de ses proches que lorsque l’on a un projet qui nous tient vraiment à cœur.

Arrêter de fumer pour être en meilleure santé, pour avoir une grossesse plus saine ou pour économiser de l’argent est bien plus facile que si vous le faites sur ordre de votre médecin ou pour faire plaisir à votre conjoint.

Vous devez voir ce que va vous rapporter votre effort, le faire pour quelque chose.

Pour avoir de la volonté, vous devez poursuivre un objectif qui vous tient à cœur.

Se mettre en mouvement est une victoire en soi

Tout comme l’appétit vient en mangeant, la volonté vient souvent en se mettant au travail.

Passer du point 0 au point 1 est sans doute l’étape la plus importante pour renforcer sa volonté.

Pour reprendre l’exemple de l’arrêt du tabac, la première journée sans cigarette est souvent la plus dure à supporter.

Il y a bien évidemment des raisons médicales à cela, mais pas uniquement.

Une fois passée cette première journée de sevrage, beaucoup de fumeurs se sentent bien plus motivés que le jour précédent.

Ça y est, ils sont non-fumeurs !

Il leur reste bien sûr encore beaucoup de chemin à parcourir, mais ils ont franchi une étape décisive qui va booster leur volonté.

Et ce sentiment progresse au fil des semaines.

La volonté peut venir d’une émulation collective

Faire des efforts sans que personne ne s’en rende compte est très frustrant.

Alors pour accroître votre volonté, entourez-vous et développez une motivation collective.

De la même manière que la paresse, la peur et l’immobilisme sont très communicatifs, la volonté est quelque chose de contagieux.

Entourez-vous de personnes qui ont les mêmes objectifs que vous.

En plus de pouvoir vous conseiller, elles vous entraîneront dans un élan positif.

Rejoignez des groupes d’artistes, de sportifs, d’entrepreneurs, de voyageurs ou de quelconque activité pour laquelle vous essayez de vous motiver.

Les groupes d’alcooliques anonymes sont basés sur ce principe.

Ils regroupent des personnes désireuses de stopper ou de réduire leur consommation d’alcool dans le but de créer une émulation, un effet de groupe motivant.

De nombreuses thérapies de groupes sont également basées sur cette idée d’effet positif d’un groupe bienveillant.

Le groupe nous rassure en nous permettant de nous sentir soutenus, mais il nous oblige aussi à tenir nos promesses.

Nous sommes en quelque sorte engagés auprès de ses membres que nous ne voudrions pas décevoir.

La volonté est à la base de l’apprentissage

Bien entendu, il ne suffit pas de vouloir faire quelque chose pour en être capable.

Vouloir courir un marathon sans entraînement est presque impossible.

Monter un restaurant sans avoir aucune idée des règles d’hygiène est dangereux et vouloir travailler dans une langue dont on ne maîtrise pas les bases est très difficile.

Mais toutes ces choses s’apprennent.

Personne ne naît marathonien, chef d’entreprise ou polyglotte.

Les personnes qui réussissent ont souvent beaucoup de volonté, et avant toutes choses une soif de connaissances, la curiosité d’explorer de nouveaux domaines.

La volonté ne donne pas des compétences, mais la motivation nécessaire pour apprendre.

Elle ouvre le champ des possibles.

Évitez les tentations

Pour garder votre volonté, évitez les personnes ou les lieux qui pourraient vous écarter de votre objectif.

L’exemple le plus représentatif est celui de l’arrêt du tabac et de cette période critique durant laquelle il vaut mieux éviter les soirées enfumées, les pauses clope au bureau ou le café en terrasse du matin.

Mais il existe pour tous les défis que l’on se lance des situations ou bien des proches qui pourraient nous tenter et nous entraîner dans la mauvaise direction.

Il peut s’agir d’un ami qui a tendance à vous traîner vers votre restaurant préféré ou à faire du shopping ou de proches qui ne croient pas en votre projet et ne cessent de vous décourager.

Identifiez ces personnes, situations ou lieux et apprenez à garder une distance adéquate.

Fixez-vous des objectifs pour renforcer votre volonté

Impossible d’avoir de la volonté sans savoir où l’on va.

Il est donc essentiel de se fixer des buts raisonnables, réalisables et motivants.

L’idéal est de combiner des objectifs à la fois sur le court terme et le long terme.

Sur le long terme, cela vous motivera, et vous rappellera pourquoi vous faites des efforts.

Si par exemple vous rêvez d’exceller dans un sport, votre but peut être de participer aux championnats nationaux dans un an ou de gagner telle ou telle compétition.

Évaluez les progrès à réaliser afin de fixer des objectifs à la fois réalistes et ambitieux.

Les objectifs à court terme sont essentiels pour ne pas se décourager devant le long chemin à parcourir.

Lancez-vous de petits challenges par jour ou par semaine et évaluez régulièrement vos progrès.

Il est plus facile de regonfler sa détermination face à un échec mineur qu’après avoir fait le bilan d’une année d’efforts.

Voir sur le long terme est essentiel, mais cela peut faire peur et affecter votre volonté.

Dire à ses proches que l’on se lance dans un challenge, c’est se mettre dans une obligation morale de réussir.

La volonté s’entretient et se récompense

Votre volonté à toute épreuve est au service d’une chose : votre bonheur.

Pour ne pas sombrer dans la dépression et garder le cap, pensez à vous faire plaisir, à vous récompenser de vos efforts.

Si vous arrêtez de fumer, utilisez l’argent que vous économisez pour vous offrir quelque chose qui vous rend heureux, par exemple une sortie ciné ou un week-end dans une ville sympa.

Votre volonté ne doit pas vous gâcher la vie.

Prenez le temps de souffler et de profiter des petits bonheurs qui pimentent le quotidien.

Après tout, c’est pour cela que la vie vaut le coup d’être vécue. N’est-ce pas ?


Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *